ÉTÉ CINÉ 2019 – FILM #3 : La Plage (2000)

ÉTÉ CINÉ 2019 – FILM #3 : La Plage (2000)

Leonardo DiCaprio, Guillaume Cannet, des plages paradisiaques de Thaïlande, tout est réuni dans ce film, adapté du roman d’Alex Garland, pour faire monter la température de ton été ! Tout part d’un scénario classique ; la quête d’une mystérieuse et mythique plage paradisiaque, Koh Phi Phi Ley. Celle-ci n’est, au final, que le point de départ d’un scénario complexe mélangeant amour, apprentissage de soi, vie en communauté et rapport à autrui.

 

 

Richard, le personnage principal, joué par Leonardo DiCaprio, est un jeune américain en soif d’aventure. Lors de son voyage à Bangkok, il veut sortir des sentiers battus et s’éloigner des sites touristiques habituels. Son chemin croise alors celui de Daffy, qui lui apprend l’existence du mythe de la plage. Celle-ci lui est décrite comme un paysage idyllique, digne des plus belles cartes postales. Daffy lui en laisse alors une carte – au trésor – afin de s’y rendre, juste avant de mourir mystérieusement. Plus déterminé que jamais, c’est avec un couple de francais, Etienne (Guillaume Cannet) et son amie Françoise (Virginie Ledoyen), qu’il décide de partir à la recherche du graal, même si la séduction a parfois été un moteur plus décisif que l’aventure en elle même.

 

 

Ce trio va aller au delà du mythe et de la légende de la plage pour y découvrir une communauté retirée de toute civilisation ou technologie, alors en pleine effervescence de l’an 2000. Ils y découvrent un monde en décalage total avec leur époque, dont la perfection semble irréelle. Jonglant entre utopie et dystopie, ce jardin d’Eden que La Plage nous dévoile, ne cesse de dériver entre paradis et excès. Il nous fait nous questionner sur une société  « déréglée » laissant une partie sur le carreau, devenant marginale. Danny Boyle nous montre que l’humain, même mis dans le plus paradisiaque des endroits, en euphorie et harmonie totale avec la nature qui l’entoure, ne cessera de se comporter comme l’homme qu’il est foncièrement, dont la folie n’est jamais très loin.

 

 

Bien loin des films habituels avec DiCaprio à l’affiche, le film de Danny Boyle se trouve parfois même terni à cause d’un casting jugé décevant et d’un scénario trop plat. La Plage est à regarder, non pas sous l’angle d’un thriller américain basique, mais comme une rencontre initiatique à la découverte de valeurs et paysages inconnus. Une pépite à apprécier en dehors des clichés ou idées reçues. Ce film donne envie à quiconque l’a regarder et apprécié, de lui aussi aller découvrir les paysages cachés des destinations touristiques par excellence, comme Bangkok.

Alors pour t’évader d’une vie très « 2019 » entre Instagram et Tinder, fonce t’enivrer  d’un film qui te fera voyager à coup sûr !

 

Sophie Pinier

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)